La maison de Cécile

05 novembre 2016

La cité-jardin Falkenberg à Berlin

Aujourd'hui je vous propose de découvrir la Cité-Jardin Falkenberg, située à l'extrême sud-est de Berlin, tout près de la station de S-Bahn Grünau.

A partir de 1912, et jusqu'au début de la première guerre mondiale, l'architecte Bruno Taut (1880-1938) réalise les deux premières paries (env. 130 appartements) 

Cette cité est surnommée par les berlinois la "Cité de la boîte à peintures", on comprend pourquoi!

Elle fait partie depuis 2008 des 6 cités berlinoises classées au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Maisons colorées

Les maisons, qui ne sont pas très grandes, sont toutes construites sur le même principe, seule la couleur permet ici de les différencier.

2016-10-20 - Cité Falkenberg - boîte à peintures

Ici, pas d'accès à la propriété, seulement des locations, et il est assez compliqué de venir y vivre (demande plus forte que l'offre, les familles y restent "à vie" en général)

Portes jumelles

Ne pas se tromper de porte!

Allée

Cette cité est un véritable village à l'intérieur de la ville, c'est assez extraordinaire. 

Glycine

Les maisons et jardins y sont extrêmement soignés, on sent l'amour des habitants pour leur "Cité boîte à peinture", ainsi que leur fierté.

Bow window

Ici comme un petit air d'Angleterre...

2016-10-20 - Cité Falkenberg - boîte à peintures1

Là de jolies fenêtres...

Au bout de quelques minutes, un monsieur qui nous avait repérés et qui ramassait les feuilles dans son jardin, est venu vers nous et nous a tout simplement proposé de visiter son jardin et sa maison!

Joli jardin 1

Joli jardin

Jolies couleurs d'automne

Jolie entrée

Maison bleue

Maison jaune

Bleu majorelle

Cette cité porte vraiment bien son nom, je crois que toute la palette de couleurs y est représentée

Maison losanges

Maison multicolore 1

Maison multicolore

Maison noire et rouge

Maison orange

Maison rose et noire

Maison turquoise 1

Maison verte 1

 

 

Maison verte détail

Maison verte

noir blanc jaune

Orange et noir et végétation

 

Orange et noir

Un très grand soin est apporté à chaque jardin

Pommes pommes pommes

 

verdure

 

Portes jaunes

Volets jaunes

 

Ici s'achève une visite qui m'a ravie, j'y retournerai au printemps, ça doit être magnifique aussi!


22 octobre 2016

***Balade berlinoise***

Me revoici après une longue longue pause, mais j'ai fait tout plein de choses, et comme j'avais aussi envie de parler de mes lectures (j'ai du temps, j'en profite!) j'ai mis en ligne un deuxième blog, La maison des livres (d'où mon silence ici, mais je vais me rattraper!)

Aujourd'hui je vous propose de me suivre le long d'Unter den Linden, cette majestueuse avenue bordée de tilleuls, située à l'est de la porte de Brandebourg.

Partons donc de la Pariser Platz, juste devant la Porte de Brandebourg (Brandenburger Tor)

Porte de Brandebourg

La porte de Brandebourg, érigée par Karl Gotthard Langhans, pour le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, construite de 1788 à 1791.

Quadrige

Le quadrige de plus près (qui fut emporté en 1806 par Napoléon Bonaparte qui voulait l'installer à Paris!)

Réalisé par Johann Gottfried Schadow en 1793, il figure la déesse de la victoire sur un char tiré par quatre chevaux.

Si vous vous mettez dos à la porte, sur votre droite se trouve l'ambassade des Etats-Unis, puis le fameux hôtel Adlon (l'hôtel de la reine d'Angleterre entre autres!) Face à l'ambassade des Etats-Unis, sur votre gauche, l'ambassade de France. 

Hotel Adlon

 

 Nous remontons ensuite Unter den Linden, et après avoir coupé la célèbre Friedrichstrasse, être passés devant l'ambassade de Russie, et celle d'Italie, nous arrivons devant la magnifique Université Humboldt (Humboldt Universität zu Berlin)

Humboldt Universität

 Elle est la plus ancienne des quatre universités de Berlin, et la deuxième par la taille, après l'Université Libre de Berlin (Freie Universität, FU)

Wilhelm von Humboldt (1)

Elle fut fondée le 16 août 1809 à l'initiative du linguiste prussien Wilhelm von Humboldt. Y ont enseigné Albert Einstein, Max Plank, Hegel, Heinrich Heine...

Alexander von Humboldt

De part et d'autre de la grille d'entrée figurent les statues des deux frères Humboldt, ici Alexander von Humboldt, l'explorateur géographe.

Il faut oser franchir les grilles, 

Humboldt Universität, détail

traverser la cour...

Humboldt Universität, détail1

Max Planck

Entrer dans le bâtiment, traverser le grand hall (se faire un peu bousculer par les étudiants...et là on se sent vieille...)pour se retrouver de l'autre côté dans les jardins

Humboldt Universität jardin

Et entrer dans un autre bâtiment qui abrite...le Restaurant Universitaire (Mensa en allemand)! Et ici, tout le monde a le droit de manger, les jeunes, les vieux, les moyens, les étudiants, les non-étudiants...c'est super beau, super bon, et pas cher! 

Comme je me sentais déjà moyennement à ma place (à tort, car personne ne semblait s'offusquer de notre présence) je n'ai pas osé faire de photos de l'intérieur, mais si vous cliquez sur le lien ci-dessus vous en aurez un aperçu (rien à voir avec les RU que j'ai fréquentés dans ma vie d'étudiante!)

Face à l'Université Humboldt, de l'autre côté d'Unter den Linden, vous pouvez admirer l'opéra, le Staatsoper (j'ai oublié de le prendre en photo, mais vous pouvez en trouver sur le net!)

Entre les deux, sur le sur le terre plein central d'Unter den Linden, vous pouvez admirer la statue de Frédéric II de Prusse, aussi appelé Frédéric le Grand, ou "Alte Fritz". Il a régné comme roi de Prusse de 1740 à 1786.

IMG_8539

Statue de Daniel Rauch, construite en 1839. L'artiste a passé près de 20 ans de sa vie à travailler sur ce projet. 

Cette statue équestre est la plus grande des deux ou trois de Berlin ayant survécu à la deuxième guerre mondiale.

Toujours sur Unter den Linden, juste après l'université, se trouve la Neue Wache (nouvelle garde). Il s'agit d'un ancien poste de garde, converti ensuite en mémorial aux victimes de la première guerre mondiale. La tombe du soldat inconnu y est installée et inaugurée en 1931.

En 1960, le régime communiste de la RDA en fait le mémorial aux victimes du fascisme et du militarisme.

Depuis 1993, c'est devenu le principal mémorial allemand dédié aux "victimes de la guerre et de la tyrannie"

Lorsqu'on y entre, l'ambiance est saisissante. En plein milieu de la pièce, juste en-dessous d'une ouverture sur le ciel, se trouve la reproduction d'une statue de Käthe Kollwitz, "La mère et son fils mort", réalisée par l'artiste après la mort de son propre fils sur les champs de bataille de la première guerre mondiale.

Neue Wache

La mère et son fils mort

Toujours en continuant sur Unten den Linden, juste après la Neue Wache se trouve l'ancien arsenal de Berlin, un bâtiment majestueux, le plus ancien sur Unter den Linden, construit de 1695 à 1706 sous Frédéric 1er de Prusse.

Neue Wache et Zeughaus

Sur cette photo, en tout premier plan à gauche, la Neue Wache, qui abrite la statue de Käthe Kollwitz. Puis la Zeughaus en rose, et derrière, le dôme de la cathédrale, et encore derrière, la tour de la télévision (Fernsehturm)

En 1875 il fut reconverti en "Temple à la gloire de l'armée prussienne", à partir de 1952 il abrita le musée de l'histoire allemande (Museum für deutsche Geschichte) créé par la RDA. Depuis 1990, il abrite le Musée historique allemand (Deutsches Historisches Museum).

Si l'on continue la balade juste après ce musée, il faut emprunter le Schlossbrücke qui enjambe un canal de la Spree.

Schlossbrücke

sur cette photo, derrière le pont, on aperçoit le château de Berlin en reconstruction actuellement.

Château de la dynastie des Hohenzollern, il avait initialement été construit de 1443 à 1451. Puis il est reconstruit après la guerre de 30 ans, de 1699 à 1706 dans un style baroque. Le dôme de la chapelle, lui, n'est construit qu'en 1850.

La dynastie de Hohenzollern occupa donc le château pendant plus de deux siècles jusqu'à la fuite de l'empereur Guillaume II aux Pays-Bas après la défaite allemande lors de la Première Guerre mondiale en novembre 1918.

Ayant été très endommagé au cours de la seconde guerre mondiale, il est entièrement détruit en 1950, pour être remplacé en 1976 par le Palais de la République (Palast der Republik, inauguré par Erich Honecker), vitrine de la RDA.

Après la chute du mur et de vives polémiques, il est finalement décidé que le palais de la République sera détruit pour laisser de nouveau la place au château de Berlin. Les travaux de reconstruction ont officiellement débuté le 12 juin 2013 et devraient s'achever en 2019. Le nouveau château, reconstruit sur le modèle de l'ancien, abritera un hôtel de luxe, des boutiques, des restaurants mais aussi des musées. (source Wikipedia)

Il est possible d'aller visiter la "Humboldt box", dans laquelle nous est expliquée la reconstruction (maquettes, plans...)

Humboldt Box

La voici vue depuis le dôme de la cathédrale (qui est juste en face) avec à l'arrière plan le château en reconstruction.

Donc une fois passé le Schlossbrücke, nous arrivons sur le Lustgarten, grande esplanade de verdure devant la cathédrale et le "Altes Museum". Nous sommes sur l'île des musées (Museuminsel)

Berliner Dom

Et si on continue, Unter den Linden devient la Karl Liebknecht Strasse, on passe devant le DDR Museum (on peut y conduire une Trabant!) puis on arrive à la Fernsehturm puis à Alexanderplatz,...

Altes Museum

 Le "Altes Museum", vu depuis le dôme de la cathédrale.

Je m'arrête là pour aujourd'hui, j'ai dû être très ennuyeuse, mais cette avenue comporte de tels trésors que je pouvais difficilement faire plus court. Promis, la prochaine fois, j'équilibre!

Bon week-end à toutes et à tous!


15 mai 2016

Une affaire à suivre...

Bonjour, un nouveau message pour vous parler de ma talentueuse amie berlinoise Gaëlle, qui fait son entrée dans le monde des blogs!

Couture Gaëlle

 

Sur son blog, Gaëlle vous présentera ses créations couture, vêtements, accessoires.

Alors n'hésitez pas à lui rendre visite, dès maintenant!

Et si vous êtes à Berlin, ce vendredi, le 20 mai 2016, Gaëlle expose ses réalisations ici!

Showroom_Gaelle_2

 

Posté par bourpeuil à 12:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 avril 2016

Des "sacs à livres"

Ca y est, j'ai trouvé le temps de me remettre un peu à la couture! Quel plaisir! Il a tout d'abord fallu installer un petit coin "atelier" dans l'appartement (et avec Monsieur, ce n'était pas gagné!)

 

Bureau1

Et comme je me suis également sérieusement (furieusement) remise à la lecture, c'est tout naturellement que j'ai eu envie de coudre des sacs à livres (à offrir avec un livre aux enfants, pour leur donner le goût de la lecture, si important...)

2016-03-18 - couture sacs à livres1

Voici le premier (avec la Fernsehturm "simplifiée" dessus)

Bureau

Puis le second en fabrication, un sac "champignons" en toile cirée

Sac champignons

Sac champignons Trabant

qui après réflexion pourrait aussi bien se transformer en sac à voitures pour un petit garçon (ou une petite fille, hein?)

2016-03-18 - couture sacs à livres

2016-03-18 - couture sacs à livres2

Papillon réalisé en origami, pour lequel j'ai trouvé le tuto ici, boutons pression Prym (je les adore!)

Frau Tulpe Stoffe

Et pour finir, une jolie "adresse couture" à Berlin, le magasin "Frau Tulpe Stoffe", une vraie mine pour les couturières, on y trouve tissus, accessoires, rubans, objets déjà réalisés...et en plus ils ont un site de vente en ligne (clic sur le nom pour lien)

 

Voici l'adresse à Berlin:

Veteranenstr.19

10 119 BERLIN

 

06 mars 2016

Balade berlinoise

Une petite balade, et quelques adresses à partager avec vous!

Pour bien commencer la journée, rien de mieux qu'un délicieux café chez Garçon de café, Mulackstrasse 32, dans le quartier de Mitte.

Henri

 

 

Vous y serez chaleureusement accueillis par Henri, un jeune homme bourré de talent, qui vient de s'installer à Berlin (sa petite boutique a ouvert en novembre dernier) 

Garçon de café

Cappuccino, petit délice maison

Epicerie

petit rayon épicerie, avec sucettes comme autrefois, et même moutardes "à moustache"!

Avant de prendre votre café, vous pouvez découvrir tous les jolis articles de la boutique Papier Tigre, les deux partagent le même lieu!

Bougie

J'ai bien sûr craqué pour un petit carnet (j'en ai des tonnes mais j'en achète toujours) et une bougie "stick à lèvres iris&framboise" (et sa pochette parfumée) qui sent tellement bon!

Il suffit de faire quelques pas, et deux rues plus loin, vous découvrez les fameuses Hackeschen Höfe, un lieu "magique", constitué de 8 cours qui communiquent entre elles

Hackeschen Höfe

En voici trois, au milieu, on aperçoit la boutique Perlin, une caverne d'Alibaba pour qui aime les bijoux et les perles! Je n'ai jamais vu autant de variétés de perles! (photos non autorisées dans la boutique)

Hackeschen Höfe vélos

 

Hackeschen Höfe 1

 

Hackeschen Höfe 2

 

 

Au détour d'une autre cour, une boutique à ne pas manquer, Ampelmann! Ampelmann, c'est ce petit bonhomme que l'on retrouve sur les feux de signalisation à Berlin et qui avant, ne se trouvait qu'à Berlin Est. Il est devenu avec le temps un des symboles de Berlin réunifiée, et donc vous trouverez un tas d'objets à son effigie, un bon souvenir à rapporter d'ici!

Ampelmann

Le voici en plein boulot le petit Ampelmann!

 

 


19 février 2016

CHARLOTTE

CHARLOTTE, c'est le titre du roman de David Foenkinos (prix Renaudot et prix Goncourt des lycéens)

Lorsque j'ai lu il y a quelques mois le roman de David Foenkinos, j'en ai été bouleversée.

Charlotte couverture

(ici, seconde version agrémentée des gouaches de Charlotte et de photos)

Dans cet ouvrage, l'auteur partage à la fois sa passion pour cette jeune artiste peintre mais aussi ses enquêtes, ses visites des lieux fréquentés par Charlotte pendant sa courte vie à Berlin, puis à Villefranche sur Mer.

Il se trouve qu'à Berlin, nous habitons dans le même quartier. J'ai donc fait une sorte de "pélerinage" à mon tour sur les traces de Charlotte.

Elle est née à Berlin le 16 avril 1917, elle était la fille unique d'Albert Salomon et de Franziska Grunwald.

Charlotte à 8 ans, Berlin

Elle a grandi dans l'appartement familial, Wielandstrasse 15

En 1926, alors qu'elle n'a que 9 ans, sa mère se suicide. En 1930 son père épouse en secondes noces la chanteuse Paula Lindberg.

Dans l'appartement de la Wielandstrasse, Charlotte verra "défiler" d'illustres personnages comme Albert Schweitzer, Erich Mendelsohn (architecte) ou Albert Einstein.

Immeuble de Charlotte Salomon non recadré

Voici aujourd'hui l'immeuble dans lequel elle vivait.

Avec la montée du nazisme, le père de Charlotte, qui est juif, n'est plus autorisé à exercer la médecine qu'auprès des populations juives, et ne peut plus enseigner (il est professeur à l'université Humboldt) Charlotte doit quitter le lycée un an avant l'Abitur (baccalauréat) en 1933.

"Charlotte reste à Berlin avec son père et Paula.

Elle retourne à l'école, où les humiliations sont incessantes.

Jusqu'au jour où une loi lui interdit de poursuivre ses études.

Un an avant le baccalauréat, elle doit renoncer.

Elle repart avec son bulletin qui atteste d'un comportement impeccable."

 

 

2015-09-14 - Charlotte Salomon

Le lycée Fürstin-Bismarck, aujourd'hui rebaptisé Sophie-Charlotte Gymnasium, à deux pas de l'appartement de Charlotte.

Ecole de Charlotte Salomon 1

Elle entre alors à l'Académie des Beaux Arts de Berlin, grâce à l'insistance d'un professeur ayant pressenti son talent.

Ses études seront interrompues, son père insiste pour qu'elle  rejoigne ses grands-parents qui se sont réfugiés chez une amie à Villefranche-sur- Mer. Il la croit ainsi hors de danger.

Là-bas, elle passe beaucoup de temps à peindre, elle commencera plus de 1000 gouaches ou aquarelles (à partir des trois couleurs primaires: bleu, rouge, jaune) en terminera un peu plus de 800. Ses peintures sont accompagnées de légendes, de textes, elle y joint parfois des indications de musiques.

Peinture Charlotte

 

(cliquez sur l'image pour accéder à une vidéo montrant les peintures de Charlotte en musique)

 

C'est au docteur Moridis qu'elle choisit de les confier peu de temps avant son arrestation, en lui disant "c'est toute ma vie"

Elle a intitulé son oeuvre "Vie? ou Théâtre?"

Charlotte est dénoncée, arrêtée par la Gestapo, internée à Drancy, déportée à Auschwitz où elle sera tuée dès son arrivée le 10 octobre 1943. Elle avait 26 ans, était enceinte de 4 mois.

Plaque maison de Charlotte Salomon

Détail de la plaque apposée sur la façade de l'immeuble de Charlotte Salomon.

Stolpersteine Charlotte, son père et sa belle-mère

Stolpersteine pour Charlotte, son père et sa belle-mère. Ces "pierres" en laiton, gravées, sont posées devant les habitations des personnes ayant été déportées, pour qu'on ne les oublie pas.

Stolperstein Charlotte Salomon

Stolperstein pour Charlotte.

Albert Salomon et son épouse Paula, également déportés dans un camp aux Pays Bas, dont ils ont pu s'enfuir, ont découvert l'oeuvre de Charlotte lors d'un voyage dans le sud de la France après leur retour.

Ils en ont fait ensuite don au musée historique juif (Joods Historisch Museumd'Amsterdam.

Si vous n'avez pas encore lu Charlotte de David Foenkinos, je vous conseille vivement de le faire, et choisissez de préférence la version illustrée, l'oeuvre que cette jeune femme a laissée est magnifique, et tellement émouvante quand on connaît la triste fin de l'histoire.

Mémorial Holocauste

Mémorial de l'Holocauste (Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe) ouvert au public depuis mai 2005 à Berlin. Oeuvre de l'architecte américain Peter Eisenman.

 

 

 

 

Posté par bourpeuil à 00:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 décembre 2015

***Six mois plus tard***

Il ne faut jamais désespérer! Me revoilà 6 mois plus tard, après une longue pause, un gros changement de vie, je vous donne un aperçu de mon nouvel environnement (qui sera un peu le vôtre quand vous viendrez là! Je remercie au passage les "fidèles", qui malgré le vide sur ce blog sont resté(e)s! Ainsi que les nouvelles et nouveaux abonnés, bienvenue à vous!)

Pariser Platz

Vous l'avez donc maintenant deviné, nous avons déménagé à Berlin. Nous voici installés dans cette extraordinaire capitale depuis bientôt 4 mois. Après 5 années à Bonn, puis 5 années en France, l'expérience allemande nous ayant beaucoup plu, nous voilà repartis! Nous nous attendions à de la neige pour ce premier hiver, nous l'attendons toujours! (photo prise le 6 décembre!)

Je sais, je sais, l'hiver n'est pas terminé! Nous verrons bien! En attendant, nous profitons chaque jour des possibilités qu'offre cette ville, et elles sont nombreuses! Que de choses à découvrir! 

Noël Porte de Brandebourg

 

Pour ce premier aperçu je me contenterai de photos "touristiques" dont je ne suis encore pas lassée. Je m'émerveille encore et encore quand conduisant dans la ville, au détour d'une rue je me retrouve face à la porte de Brandebourg, avec la Siegessäule dans le rétro! Ou bien quand je réalise que le bâtiment juste à côté est le Bundestag! Tous est très facile d'accès ici, contrairement à d'autres capitales.

Bundestag

Pique-nique et sieste autorisés sur les pelouses du Bundestag!

Siegessäule

La Siegessäule (#Les ailes du désir, der Himmel über Berlin)

 

Fernsehturm et Dom

La tour de la télévision (Fernsehturm) sur Alexanderplatz avec juste devant la cathédrale (Berliner Dom). Photo prise à l'intersection entre Unter den Linden et Friedrichstrasse.

Je ne me lasse pas non plus de ma nouvelle vue, j'aime beaucoup les vieux immeubles de notre rue (épargnés pendant la guerre!!!)

Nouvelle vue

vue depuis le salon

Berlin étant une ville très verte, nous les "campagnards", ne sommes pas trop en manque!

A l'approche des fêtes de fin d'année, les marchés de Noël ont fleuri un peu partout dans la ville, je vous propose un petit aperçu de celui de Gendarmenmarkt.

Panneau Gendarmenmarkt

Konzerthaus

Marché de Noël Gendarmenmarkt

Konzert haus Gendarmenmarkt

Marché Gendarmenmarkt

 

Le Kurfürstendamm (Ku'damm) s'est également paré de ses plus beaux atours

Berlin

Retour à ce tragique mois de novembre 2015, l'hommage de tous aux victimes 

2015-11-15 - Porte de Brandebourg et ambassade après les attentats

Beaucoup d'émotion et de recueillement devant l'ambassade de France.

Malgré cette ambiance particulière, je vous souhaite de passer de bons moments en famille pour ces fêtes de fin d'année.

A très bientôt.

Advent

 

 

Posté par bourpeuil à 12:55 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2015

Le Jardin enchanté de Maria Hofker

Voici un ouvrage découvert l'année dernière, suite à une visite chez Mô qui datait elle de 2012 (je prends mon temps!)

Dès l'entrée, sur une ardoise, ces mots:

Maria Hofker

Comme c'était bien dit! Mais qui était donc cette Maria Hofker? Quelques clics plus tard, me voici partie en quête de ce livre, qui était devenu introuvable, jusqu'à ce qu'Anna Gavalda n'en demande la réédition (merci Anna Gavalda!)

Le jardin enchanté

"Maria Hofker (1902-1999) avait créé son jardin en 1949, et d'une minuscule parcelle de mauvaises herbes et de ronces, elle avait fait un remarquable jardin "sauvage", à l'exemple des jardins anglais du début du XXè siècle.

Ce jardin, c'était son bonheur et aussi la nourriture de son imaginaire. Non contente de l'entretenir, elle l'a peint et y a consacré des poèmes: ainsi sont nés cinquante volumes calligraphiés et reliés de ses mains."

 

Ce livre est une pure merveille pour qui aime le jardin et la lecture (il est écrit comme un journal, un vrai bonheur), et m'a donné très envie de planter dans mon jardin à moi des vivaces, des rosiers et autres plantes qui me ravissent cette année. 

Les alliums

Allium blanc

Allium

 

Les roses

Roseraie

avec de gauche à droite Gertrud Jekyll, Pierre de Ronsard, Cardinal de Richelieu

Gertrud Jekyll

Gertrud Jekyll

Pierre de Ronsard

 

Pierre de Ronsard1

 

Pink perpetue 1

La petite dernière, Pink Perpetue, très jolie et très odorante, je l'aime beaucoup!

Pink perpetue

 

la voici de plus près.

New Dawn

La New Dawn, plantée après la lecture du "jardin extraordinaire de Maria Hofker"

Un très joli rosier ancien, cadeau de Marta

Rosier ancien Marta

Un autre rosier ancien qui était là avant moi,

Rosier ancien

 

Un autre que je n'ai pas planté, que j'aime aussi beaucoup néanmoins,

Cour

Chat métal

Le seringat double (découvert après quelques années, car toujours taillé par Monsieur avant la floraison)

Seringat double

Seringat maison

Seringat

 

Viennent ensuite les vivaces

Pervenche

Lupin et valériane

lupin et valériane

Sauge

sauge

Phlox

le phlox se fait attendre, les capucines et le gypsophile pointent le bout de leur nez,

Kitty

Kitty aussi! Elle nous suit partout dans le jardin celle-ci!

Donc pour résumer, si vous aimez le jardin, la lecture, pas d'hésitation, foncez, procurez-vous "le Jardin Enchanté de Maria Hofker" aux éditions du Chêne!

 

03 mars 2015

Balade en Périgord, à la rencontre de Joséphine Baker

Ce séjour en Périgord il y a longtemps que je voulais l'évoquer ici.

Tout d'abord, Périgueux, ville magnifique, dotée d'un vieux centre merveilleux (je suis tombée sous le charme!)

2013-10-26 - Périgueux1

2013-10-26 - Périgueux

La cathédrale Saint-Front

2013-10-26 - Périgueux2

 

Sarlat, très jolie aussi (je crois que j'ai préféré Périgueux!)

20132-10-28 - Sarlat

Sarlat

Avec une idée géniale

La boîte à lire

A mettre en place dans toutes les villes et tous les villages!

L'objectif principal de ce séjour était...la rencontre avec Joséphine Baker et son superbe château, les Milandes.

Les Milandes

Les Milandes1

Et je ne fus pas déçue!

Les Milandes2

Ce château est merveilleux, n'hésitez pas à aller visiter le site (lien plus haut) et à vous attarder sur la vie et l'histoire de Joséphine Baker.

Pour "résumer", elle est née le 03 juin 1906 à St Louis (Missouri), elle était danseuse, chanteuse et meneuse de revue.

Petit rappel, J'ai deux amours  et La petite Tonkinoise  (ça y est, vous l'avez dans la tête pour la journée!)

Au delà de cette belle carrière, elle fut la maman de 12 enfants de nationalités et de religions différentes. Elle avait avec son mari Jo Bouillon, la volonté de fonder un "village du monde", pour montrer que des enfants de religions et de nationalités différentes pouvaient vivre ensemble dans la paix (si elle voyait ce qui se passe en ce moment...) elle les appelait "ma tribu arc-en-ciel"

josephine-baker-la-tribu-arc-en-ciel

Chapelle

 

Chapelle du château, dans laquelle Joséphine Baker et Jo Bouillon se sont mariés en 1947.

Cette grande Dame a également tenu un rôle actif dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale, dissimulant des messages dans ses partitions musicales (cf site du château)

2013-10-27 - Château des Milandes

2013-10-27 - Château des Milandes1

 

2013-10-27 - Château des Milandes2

 

Pendant la période "faste", elle recevait ses amis artistes sans compter aux Milandes

2013-10-27 - Château des Milandes3

Sur quelques unes des ouvertures, on peut encore voir les initiales JB pour Joséphine Baker, et Jo Bouillon!

Initiales JB

Sympathique spectacle de fauconnerie ayant lieu derrière le château

Oiseau

 

Puis après les bons moments vinrent des moments plus difficiles, Joséphine était ruinée, et son château fut mis en vente.

Brigitte Bardot lui vint en aide en lançant un appel à la télévision en 1964.

Malgré tout, le château fut mis en vente et Joséphine, qui tenta de résister, fut mise à la porte et se retrouva sans logement!

josephine-baker

Porte cuisine

 

J'ai été très émue en découvrant ces marches (la porte donne dans la cuisine) sur lesquelles elle était assise désespérée il y a 50 ans...

Une deuxième amie lui vint en aide par la suite, Grace Kelly, qui l'accueillit à Monaco avec ses enfants.

Grace Kelly et Joséphine Baker

 

Joséphine Baker meurt le 12 avril 1975 à Paris, elle est inhumée à Monaco.

Une visite très riche en émotions, un château magnifique, si vous en avez l'occasion, allez-y!

Enfin je vous conseille la lecture d'un livre, "un château sur la Lune" de Jean-Claude Bouillon-Baker, un des fils de Joséphine.

Un château sur la Lune

 

 

Posté par bourpeuil à 01:51 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 décembre 2014

*** JOYEUX NOEL ***

Nous y sommes presque! Alors comme depuis pas mal de temps je manque justement de temps, petit rattrapage...

Brissac

Traditionnelle visite du marché de Noël au château de Brissac près d'Angers, fin novembre.

Et depuis le début du mois de décembre, doucement, l'ambiance de Noël s'installe...

Maison rue

cette année chaque fenêtre a son étoile 

Couronne int

Couronne ext

La porte d'entrée a sa couronne 

(achetée sur le stand de l'école au marché de Noël, fabriquée par les mamans, bravo les mamans!)

Sapin

le sapin est décoré

Maisons

les petites maisons ont accueilli de nouvelles copines (une nouvelle collec'??)

Etoile Pépé

Les étoiles brillent 

(étoile en bois et ficelle, fabriquée par mon Pépé, d'après une idée vue sur le magnifique blog de Moun, Eight days a week!)

Plätzchen

Les Plätzchen sont faits (et déjà mangés!! Ouille ouille ouille!!)

Tiens, que représentent-ils? Serait-ce le symbole de nouvelles aventures à venir? Affaire à suivre...

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter à toutes et à tous de

très joyeuses fêtes de Noël

Couronne

 

Message réalisé à la craie par mes filles, sur un tableau peint à la peinture pour tableau par mon Pépé, ou l'art de savoir faire bosser tous les membres de la famille ;-)

 

Posté par bourpeuil à 11:53 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,